Chat interdit en tournois

Exemple 1

Souvent quand il y a plus de deux joueurs encore en lice dans un tournoi de poker, une situation peut arriver où deux joueurs ou plus encore en jeu dans une main ont un intérêt commun mais cet intérêt commun est contraire à l'intérêt des autres joueurs encore en jeu dans le tournoi.

Notre règle #19 existe afin d'empêcher les joueurs dans la main de profiter de cette situation au détriment des joueurs qui ne sont pas dans la main. Voici un exemple classique :

Ann, Bob et Charles sont les trois seuls joueurs en lice dans un tournoi Hold'em. Les paiements pour les trois premières places du tournoi sont de 750 $ pour le premier, 450 $ pour le second et 300 $ pour le troisième. Les trois joueurs ont exactement le même nombre de jetons. Parce que les trois joueurs ont le même nombre de jetons, leurs chances de se classer premier, deuxième ou troisième sont identiques et chaque joueur a une équité dans ce tournoi égale à (750 $ + 450 $ + 300 $)/3 = 500 $.

La main suivante, Charles est le premier à agir et se couche. Ann fait maintenant tapis. Bob se demande s'il va suivre. Remarquez que si Bob suit, alors (en ignorant l'événement peu probable d'une égalité) soit Ann soit Bob sortiront du tournoi à la troisième place. Si l'un des deux sort, alors Charles, qui n'est plus impliqué dans cette main, aura la certitude de recevoir l'argent de la seconde place et recevra un tiers des jetons. Son équité dans le tournoi sera de 450 $ (gains de la seconde place) plus un tiers de la différence entre la première place et la seconde place. La différence entre le premier et le deuxième est de 300 $, donc son équité avec ce montant est de 1/3 de 300 $ = 100 $. Par conséquent, son équité totale après la sortie d'Ann ou de Bob est de 550 $, soit 50 $ de plus avant qu'Ann et Bob ne se retrouvent impliqués dans leur pot.

En bref, Charles a raison d'espérer que Bob suivra Ann et peu lui importe lequel des deux gagner (hormis le fait qu'il pense que l'un des deux sera un adversaire plus difficile à battre).

Supposons cependant que Bob songe à suivre, il dit à Ann : « J'ai as-roi et je ne suis pas sûr de ce que je devrais faire » ; « Ann dit : « J'ai une paire servie de 8 - vous devriez passer » Rappelez-vous que Charles espère qu'Ann et Bob s'affronteront all-in parce que son équité augmentera de 50 $, peu importe celui qui gagne. Si cela se confirme, alors l'équité jointe d'Ann et de Bob diminuera de 50 $ si cette confrontation a lieu. S'ils découvrent, entre eux, que leurs mains sont presque de valeur identique, ils sauront alors qu'ils perdront tous les deux l'équité en ayant un abattage all-in. Bob, par conséquent, choisit de passer. C'est bon pour Bob et Ann mais cela coûte à Charles l'augmentation de l'équité qu'il espérait s'ils avaient vu l'abattage.

Cette attitude, discuter votre main avec un adversaire quand d'autres joueurs sont encore en jeu dans un tournoi, est interdit sur notre plateforme (et dans virtuellement tous les autres environnements en ligne ou en dur pour les tournois).

Exemple 2

Un joueur peut ne pas initier une conversation à propos de la force de sa main dans un tournoi dans lequel il reste plus de deux joueurs. Par exemple, au milieu d'un grand tournoi multi-tables, Mike mise 1 000 et c'est à Nancy d'agir. Nancy ne peut pas dire : « KK, c'est bon ? » - Qu'elle ait réellement une paire de rois ou non, cette remarque est interdite. Malheureusement, vous entendez ce type de commentaires fréquemment dans les tournois de poker télévisés. Toutefois, c'est clairement interdit par la règle #41 du Règlement de l'Association des Directeurs de Tournoi 2009 et par notre Règle des Tournois #19.

Exemple 3

Le poker est un jeu individuel et non pas un sport d'équipe. Les joueurs ne peuvent pas agir en tant que groupe de quelque façon que ce soit et un joueur ne peut pas suggérer ou mentionner une telle idée. Par exemple, lors des derniers tours d'un satellite multi-tables, un joueur ne peut pas dire : « Nous n'avons qu'à passer toutes nos mains afin que les autres joueurs de l'autre table s'éliminent. Ensuite, ils seront éliminés et nous aurons tous les sièges ». Lors de cas sévères, un joueur peut être sanctionné suite à une telle conversation et ces sanctions peuvent comprendre et aller jusqu'à la disqualification de l'événement.

Exemple 4

Supposons qu'il reste trois joueurs dans un tournoi : Roberta, Sam et Thomas. Roberta est déconnectée et ne peut pas jouer. Sam et Thomas ne doivent pas discuter de la possibilité de s'échanger les blinds tout simplement, c'est à dire prendre les blinds de Roberta tant qu'elle n'est pas en mesure de les défendre.

Nous comprenons qu'il s'agit d'une ligne fine, dans la mesure où il est absolument approprié pour Sam, au bouton, de relancer plus fréquemment, en attaquant les blinds ; il sait qu'une seule de ses blinds est réellement défendue. Et si Sam passe, Thomas, avec sa petite blind, peut relancer tout en sachant que la grosse blind de Roberta ne sera pas défendue. Mais Sam et Thomas ne doivent pas implicitement ou explicitement se mettre d'accord pour s'échanger des blinds et faire perdre tous ses jetons à Roberta. Notez que toute discussion à ce sujet peut conduire Sam et/ou Thomas à une disqualification de l'événement et les obliger à renoncer à une partie de leurs gains.

Exemple 5

Quatre joueurs sont encore en lice lors d'un tournoi knockout : Alex, Michael, Jeff et Steve. Alex est tapis avec ses derniers jetons. Donc l'adversaire qui l'élimine remporte sa prime knockout.

Michael, Jeff et Steve ne peuvent pas s'arranger pour jouer différemment afin d'augmenter les chances d'élimination d'Alex, ou effectuer des remarques à ce sujet.

Par exemple, Michael ne peut pas dire : « Nous devrions tous suivre et checker jusqu'à la fin de la main afin de pouvoir éliminer Alex ». Steve ne peut pas non plus dire à Jeff : « Suivons et partageons-nous ensuite la prime entre nous ».

Une fois encore, la frontière est très fine, car Michael, Jeff et Steve feraient preuve d'une attitude raisonnable en jouant prudemment afin d'augmenter leurs chances de remporter la prime d'Alex. Ceci étant, ils ne peuvent pas s'arranger au préalable ou aborder ce sujet sur le chat.

En cas de litiges, la décision de notre direction sera sans appel.

Bonus Premier Dépôt

First Deposit Bonus

Tous les joueurs qui effectuent leur premier dépôt peuvent bénéficier du bonus de premier dépôt PokerStars de 100 % à hauteur de 400 €.

Daily Bigs

Daily Bigs

PokerStars organise des tournois aux prize pools géants tous les jours. Laissez-vous tenter par les Daily Bigs !

Offres spéciales

Special Offers

PokerStars vous réserve des offres spéciales tout au long de l'année, avec des récompenses en cash, des places pour des événements live et bien plus encore.